extranet ensa de nantes
Info générale
/
Info Licence
/
Info master
/
Info autres cycles
/
Info enseigant
 
Inscriptions 2014
calendrier (publié le 16/01/2014)

Le calendrier de la procédure d'inscription 2014 est le suivant :

·du lundi 20 janvier au jeudi 20 mars 2014, vœux des candidats sur post-bac

·mercredi 2 avril 2014, date limite de réception des dossiers de candidature

·vendredi 16 mai 2014 (pour 18 h 00), publication sur ce site de la liste des candidats admis à la journée de sélection

·samedi 24 mai 2014, journée de sélection des candidats

·vendredi 6 juin 2014, publication sur post bac de la liste définitive des admis

Vous trouverez ci-dessous les modalités de sélection des admissions par le biais de post-bac.

Document : Post_Bac.pdf-42 Kilo Octets
École Nationale Supérieure d'Architecture nantes (ENSAN - ENSA nantes France) : enseignement et recherche Exposition 'Morphogénèse, l’art simple des formes complexes en architecture'.
Maison régionale de l'architecture, du 25 avril au 7 juin (publié le 22/04/2014)

La grande galerie de la Maison régionale de l'architecture présente, du 25 avril au 7 juin, une exposition qui offre plusieurs réponses à la question : "Dans le cadre d’un projet d’architecture, comment est-il possible de passer du modèle virtuel d’étude à la maquette réelle puis au projet construit ?"

La première réponse est “New York Aquarium”, une présentation par la maison de l’architecture Centre du travail de l’agence Cloud 9 pour le nouvel aquarium de New-York. "New York Aquarium" fut créée dans le cadre d’Archilab 2013 et l’ouverture des Turbulences du Frac Centre, bâtiment réalisé par Jacob Marcfarlane et est composée de deux maquettes appartenant au FRAC Centre.
La seconde réponse est celle d'étudiants de l’ensa nantes qui exposent des maquettes numériques et physiques réalisés dans le cadre du cours de morphologie "sciences des formes" (Francis Miguet, enseignant responsable).
La troisième réponse est donnée par l’association PING et la Plateforme C au cours de la "semaine du Fablab", du 19 au 23 mai.Ces jours là, le public pourra découvrir de nouveaux outils tels que l'imprimante 3D ou la découpe laser qui permettent de reproduire les modélisations 3D en maquettes réelles.

Cette exposition est co-produite par la MRA des Pays de la Loire, la maison de l’architecture du Centre, le FRAC Centre, l’ensa nantes et la Plateforme C, avec le soutien de Prodware et l'ensemble du Club partenaires de la maison régionale de l’architecture des pays de la Loire.

Document : FLYER_MRA.pdf-727 Kilo Octets
Le CERMA accueille deux enseignants-chercheurs de l'Université d'Alicante
Maria Elia Gutierrez Mozo et José Parra Martinez (publié le 15/04/2014)

Ignacio Requena, architecte et docteur en architecture de l'Université d'Alicante, est depuis 2013 chercheur contractuel au CERMA. Ses travaux portent sur le confort thermique et la performance énergétique du bâtiment.
Il organise, le 24 avril, dans le cadre de sa recherche un séminaire interne aux laboratoires de l'ensa nantes et accueille deux enseignants-chercheurs de l'université d'Alicante : Maria Elia Gutierrez Mozo et José Parra Martinez.
Le programme et le détail des participants est en ligne ici.

École Nationale Supérieure d'Architecture nantes (ENSAN - ENSA nantes France) : enseignement et recherche Boris Nauleau : AJAP 2014
Conférence le 22 mai 2014 (publié le 23/04/2014)

La sélection de Boris Nauleau, enseignant TCPAU à l'ensa nantes, par le jury 2014 des AJAP (Albums des jeunes architectes et paysagistes) s'ajoute à plusieurs distinctions, obtenues pour les premières pendant ses études à l'ensa nantes. Lauréat d'un concours organisé par la ville de Bruxelles (2003), puis de la 1er édition de Minimaousse et du concours de l'IFA "Utopies concrètes" (2004), il obtient en effet en 2008 une mention honorable pour le projet "Pink cloud making machine" présenté au concours international d’idée « Temporary Outdoor Space Gallery » organisé par le Art Alliance Austin à Austin, Texas.
Boris Nauleau exerce à Nantes. Il partage avec les architectes Michel Bazantay et Fabienne Legros, "plus que des locaux. Sous le nom CLAAS, nous formons un groupement informel permettant un travail en commun et une lecture plurielle des projets."
Il donnera une conférence le 22 mai, dans l'amphi 150, à 19h.

Organisée par la Cité de l’architecture et du patrimoine, la sélection des AJAP, réservée aux professionnels du secteur de moins de 35 ans, a été faite pour cette édition 2014 par un jury présidé par Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication et co-présidé par Jacqueline Osty (Prix du paysage 2005) et Marc Barani (Grand Prix national de l’architecture 2013). Il a examiné au total 225 dossiers pour n'en retenir que 18.
Au nombre de ceux-ci, en plus de Boris Nauleau il a aussi distingué deux autres diplômés de l'ensa nantes, Julien Boidot et Emilien Robin

École Nationale Supérieure d'Architecture nantes (ENSAN - ENSA nantes France) : enseignement et recherche La maison-laboratoire de Mahdia
Projection le 24 avril, à 19h, dans l'auditorium (publié le 16/04/2014)

Mahdia est une ville moyenne du littoral sud-est de la Tunisie, dont la médina se transforme rapidement et radicalement, comme le montrent les enquêtes, réalisées avec plusieurs promotions d’étudiants français et tunisiens entre 1997 et 2000. Elles mettent au jour la contradiction profonde entre le dépeuplement d’une médina désormais inadaptée aux modes d’habiter contemporains, et une modernisation qui dissout les qualités et l’identité du cadre de vie. Comme dans d’autres villes anciennes, les résidents sont inquiets du devenir de leur ville, mais ils ne semblent se satisfaire ni d’un patrimoine fossilisé ni d’un dérèglement urbanistique.

C’est une maison située au cœur de la médina et vouée à la démolition, qui offrira l'occasion, inespérée, d’explorer d’autres pistes de réhabilitation et de transformation. C'est ainsi que s’ouvre, à l'été 2000, un chantier démonstratif d'autres approches, visible de tous et donnant prise à la parole publique : la « Maison-laboratoire de Mahdia » dont ce documentaire est le témoignage.

Durant six sessions, une quarantaine d’étudiants de formations multiples, des enseignants de l’école nationale supérieure d’architecture de Nantes, mais aussi des professionnels d'horizons divers, s’impliquent et s’activent dans cette approche participative, accueillent passants, riverains et professionnels, donnent la parole à tous et filment. La maison-laboratoire apparaît ainsi dans sa forte dimension expérimentale, de la composition des nouvelles terrasses aux différents dosages de chaux.
Mais autant que ses aspects techniques, cette maison-laboratoire, parce qu’elle est ouverte à tous, suscite une forme inédite de tâtonnement public sur les solutions à mettre en œuvre. Ses transformations matérielles sont autant de moments au cours desquels habitants, professionnels et étudiants s’interrogent. Le chantier conventionnel se double ainsi d'un « chantier invisible », puisque l’architecture s’y montre comme un objet technique autant que comme un objet de débat social. Personne ne sortira vraiment indemne de cette expérience, ce qui définit assez justement tout projet pédagogique. Lequel s’interrompt en 2003 dans un pays où l’image et la parole sont alors surveillées en permanence. Il reste ce documentaire et ses divers éclairages sur cette aventure collective peu ordinaire.

La projection sera suivie d'un débat, animé par Agnès Deboulet, Rainier Hoddé, Merril Sinéus et et Luc Stanscou en présence d'anciens étudiants nantais.

© 2013 - La Huit Production - JS Production - Cinaps TV
Avec le soutien : du ministère de la Culture et de la Communication – Direction générale des patrimoines - service de l’architecture ; de l’école nationale supérieure d’architecture de Nantes ; de l’association Maison-Laboratoire : à partir de Mahdia ; du Conseil Général de Loire-Atlantique.
Avec la participation du Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée.
Le projet Maison-Laboratoire de Mahdia a été initié par l’école nationale supérieure d’architecture de Nantes, la municipalité de Mahdia et l’association de sauvegarde de la medina de Mahdia et soutenu par l’Unesco-Most, le gouvernorat de Mahdia et le conseil général de Loire Atlantique.